Marseille - International

« 1 déchet par jour » : l’initiative marseillaise pour une ville plus propre

  • |
  • |
  • |

Baissez-vous, ramassez au moins un déchet, jetez-le dans la bonne poubelle, photographiez-vous et postez cette belle action ! Répétez le geste chaque jour ! C’est la consigne pour participer au projet « 1 déchet par jour ». Cette initiative a pour but à la fois d’éveiller les consciences des citoyens concernant la propreté de leur ville et de les rendre acteurs de cette ambition. Le projet a été lancé à Marseille en septembre 2015. L’idée consiste à inciter les habitants de la ville à contribuer à maintenir la propreté de leur ville et, chemin faisant, ériger le geste de ramasser un déchet en écogeste citoyen «normal».

De Leeds à Marseille

« J’ai eu cette idée à Leeds en Angleterre alors que je ramassais des déchets pour les mettre à la poubelle. J’ai tout de suite pensé que l’initiative devait être appliquée à Marseille », raconte avec enthousiasme Edmund Platt, fondateur du projet. En effet, de retour à Marseille, ce britannique, coach en anglais et marseillais d’adoption depuis 4 ans, la partage auprès de deux amis et « co-workers », Romain Jouannaud, graphiste, et Georges-Edouard Legré, community manager. Convaincus, ces derniers décident de suivre Eddie dans la mise en place de cette initiative.

Un challenge lancé sur les réseaux

Les trois amis décident de lancer un défi sur les réseaux sociaux autour du concept « 1 déchet par jour ». Pour participer, il faut agir sur trois étapes. Les participants sont invités à ramasser un déchet par terre, à prendre un selfie puis à le partager sur les réseaux en utilisant les hashtag #1pieceofrubbish et #1dechetparjour. Enfin, les participants doivent taguer des amis pour leur lancer le défi. À ce rythme, l’effet boule de neige est vite atteint !

De Marseille au reste du monde

L’initiative plait. Beaucoup de personnes ont joué le jeu, et face au succès de son action, le trio veut désormais la généraliser dans le monde entier. Le buzz autour de ce projet porte déjà ses fruits : des contacts ont été établis avec différentes villes de France qui ambitionnent de le développer chez eux (Rennes, Lyon, Grenoble). Quant à l’international, les organisateurs annoncent que la ville de Leeds (Angleterre), comme l’ile de Malte s’emparent déjà du concept.

On peut facilement comprendre l’ambition du trio : si cet écogeste se globaliser et devient une habitude naturelle chez tous, l’effet positif s’en ressentira très vite. Qu’attendez-vous pour participer ?

ÉQUIPE

Edmund PLATT

Fondateur

Georges-Edouard LEGRÉ

Cofondateur

Romain JOUANNAUD

Cofondateur

COORDONNÉES

Marseille,

France

FACTS

« Les histoires de nos 20 villes de référence montrent qu'il est possible de faire des progrès dans la lutte contre la gestion des déchets solides en dépit des contraintes légitimes. À cette fin, les villes déploient une grande variété d'idées pour surmonter les obstacles, certaines sont très innovantes, d’autres font appel à la tradition; certaines sont fermement ancrés dans la culture et les habitudes locales, certaines visent à changer les habitudes et les attitudes. Il n'y a pas de « solution tout prête ». Toute approche réussie doit se pencher sur les trois composants du système physique et les trois caractéristiques de la bonne gouvernance ».

 
Source : Comparing Solid Waste Management in the World’s Cities”

LE MAROC EN ACTION

Le Maroc a entrepris une série d’actions stratégiques afin de réformer le secteur de la gestion des déchets, comme : le renforcement du cadre juridique, la mise en œuvre de programmes de gestion des déchets solides, l’appui du programme national des déchets solides ménagers, le développement d’un programme directeur pour la gestion des déchets dangereux, et la réforme de la fiscalité locale.

 
Source : Rapport sur la gestion des déchets solides au MAROC

Morocco
Maroc
16/01/2017
Empowering Women in Atlas : Autonomiser les femmes en protégeant la nature

Dans le Moyen Atlas, les conditions de vie des populations rurales sont souvent très difficiles. À cause de cette rudesse, les femmes et les enfants qui vivent dans ces contré...

Morocco
Afrique
23/12/2016
La voûte nubienne pour le droit à un habitat durable

Face à la déforestation et à l’avancée de la désertification, un très grand nombre d’habitants des régions sahéliennes se retrouvent dans l’incapacité de renouveler leurs toit...

Morocco
International
16/12/2016
Une initiative turque pour sensibiliser les administrations locales

Les élus et administrations territoriales sont des acteurs clés dans la transition vers de nouveaux modes de vie plus durables. C’est la conviction de la très active fondation...

Morocco
Maroc
14/12/2016
Casablanca : une friche à Sidi Moumen devient un jardin-école

C’est l’histoire de la transformation d’un terrain vague à Casablanca. Le site de 2500m² est situé entre le centre social Oum Keltoum et le complexe culturel El Ghali du quart...