Quebec - International

Anote’s Ark : requiem pour Karibati

  • |
  • |
  • |

Le climat est sans aucune pitié. Le petit État archipelagique de 811 de kilomètres carrés, flottant dans l’Océan Pacifique, ne manque pas de savoir. Les Kiribati, anciennement appelés îles Gilbert, commencent à subir les ravages des changements climatiques. Mais, le sort des kiribatiens est-il déjà scellé ? Matthieu Rytz, lui, a décidé de ne pas croiser les bras en attendant la fin à laquelle est prédestinée la terre qui l’a tant fasciné.

Dans le témoignage livré par Matthieu Rytz sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, le réalisateur est entre fascination, regret, désarroi et dévouement. Il raconte par exemple jusqu’à quel point il est fasciné par les personnes rencontrées à Kiribati. Il déplore que « le pays sera noyé dans les 50 prochaines années, peu importe les investissements et les ententes » et rappelle la responsabilité des pays développés quant à ce drame.

Pourtant, ce sentiment d’impuissance face à cette situation irréversible ne l’a pas empêché de revenir sur l’île pour donner la voix à ses habitants à travers le film. « L’Arche d’Anote sera le premier long métrage fait dans la République de Kiribati. J’en suis honoré, et je ressens une grande responsabilité pour raconter l’histoire de cette nation avec qu’elle ne disparaisse », souligne le défenseur des kiribatiens.

Un voyage qui change tout : 

Au-delà d’être un choix, l’idée de faire un film sur Kiribati est une responsabilité. Après un voyage dans l’archipel de Kuna Yala (aujourd’hui Guna Yala), territoire panamien, Matthieu Rytz est confronté pour la première fois à un peuple qui assiste à la disparition prochaine de sa terre. Il commence alors à documenter un premier travail de recherche en photographiant l’état des lieux. Cette première ébauche a d’ailleurs été publiée dans le le New York Times.

Plus tard, il décide d’aller à la rencontre des habitants pour mieux appréhender le sujet. Ce qui l’a justement amené sur les îles Marshall et en République de Kiribati, où il y a séjourné pendant le mois de janvier 2014. Ce voyage dans le pacifique lui aura permis de percevoir de plus près l’impuissance de ces peuples face aux dégâts irréversibles des changements climatiques.

À propos de l’Arche d’Anote : 

Les îles Kiribati sont désormais au niveau de la mer. À propos du film, le canadien s’exprime en ces mots : « Je voulais qu’on voit partout dans le monde l’impact des changements climatiques sur les peuples et les nations d’aujourd’hui, loin des caméras des bulletins télévisés et des centres décisionnels. Je savais que je devais faire ce film ». Il ajoute aussi : « Je veux donner une voix au peuple de Kiribati. Je veux que le monde voit l’engagement de cette population à prendre soin des autres, de leur respect pour la nature, et de leur dignité face à la disparition d’un pays entier. »

Prochaine étape : 

Après avoir récolté de 50 000 dollars canadiens via sa page kickstarter, le projet avance bon train. Depuis le 15 juin 2016, le montage du film a commencé au Canada. Selon le planning annoncé par Matthieu Rytz lui-même, l’Arche d’Anote devrait être prêt pour les mois précédant la COP22 au Maroc. L’occasion pour tous d’avoir accès à une autre perspective sur le monde, de comprendre l’impact humain des changements climatiques et la fragilité de la vie pour de nombreux individus d’une nouvelle façon puissante et significative.

En conclusion, le réalisateur espère que le film aura un impact sur les gestes quotidiens des personnes qui pourront le voir et qu’il sera en mesure de changer quelque chose pour les habitants de Kiribati et pour tous les autres peuples qui sont confrontés à une même réalité. L’actualité du film sera publiée sur la page Facebook officielle de l’Arche d’Anote.

ÉQUIPE

Matthieu Rytz

Réalisateur

COORDONNÉES

7095 rue MARCONI, suite 201

Quebec,

Canada

Tel : 151-493-74893

info@eyesteelfilm.com

www.eyesteelfilm.com/projects/works-in-progress/anotes-ark

FACTS

824 millions, c'est le nombre de personnes menacées par la montée des eaux à l'horizon 2030 et plus d'un milliard d'ici à 2060, selon une étude réalisée selon une étude par l’ONG Christian Aid.

 

 

Source : www.christianaid.org

 

 

 

 

 

LE MAROC EN ACTION

D’après Hakima El Haïte, le Maroc aspire à être un pionnier en Afrique en matière de mise en oeuvre de mécanismes et mesures visant à faire face aux changements climatiques.

 

 

Source : Lematin.ma

 

Morocco
Maroc
16/01/2017
Empowering Women in Atlas : Autonomiser les femmes en protégeant la nature

Dans le Moyen Atlas, les conditions de vie des populations rurales sont souvent très difficiles. À cause de cette rudesse, les femmes et les enfants qui vivent dans ces contré...

Morocco
Afrique
23/12/2016
La voûte nubienne pour le droit à un habitat durable

Face à la déforestation et à l’avancée de la désertification, un très grand nombre d’habitants des régions sahéliennes se retrouvent dans l’incapacité de renouveler leurs toit...

Morocco
International
16/12/2016
Une initiative turque pour sensibiliser les administrations locales

Les élus et administrations territoriales sont des acteurs clés dans la transition vers de nouveaux modes de vie plus durables. C’est la conviction de la très active fondation...

Morocco
Maroc
14/12/2016
Casablanca : une friche à Sidi Moumen devient un jardin-école

C’est l’histoire de la transformation d’un terrain vague à Casablanca. Le site de 2500m² est situé entre le centre social Oum Keltoum et le complexe culturel El Ghali du quart...