Tétouan - Maroc

Barbary Macaque : oeuvrer pour la conservation du macaque de Barbarie

  • |
  • |
  • |

La réserve naturelle de Jbel Bouhachem est un domaine forestier situé dans la proximité de la ville de Chefchaoun. Dans cette forêt de chênes s’active l’équipe de Barbary Macaque Conservation and Awareness (BMCA). L’association a pour objectif d’étudier les populations de macaques sauvages qui évoluent dans la région. BMCA œuvre aussi pour la conservation de ce mammifère endémique du Maroc et d’Algérie.

La méthode développée par BMCA se résume comme suit : travailler directement et indirectement sur les mesures de conservation du macaque. Directement en intervenant sur le terrain le plus de temps possible afin de mieux comprendre l’écologie de l’animal. Indirectement en travaillant avec la population des villages de la forêt, à travers des campagnes de sensibilisation, mais surtout en leur proposant des activités qui parfois ne semblent pas avoir de lien avec la conservation du macaque. Et pourtant…!

Quand l’équipe tout terrain (vert) n’est pas à l’affût des macaques en forêt, c’est dans leur nouveau centre construit dans la forêt de Bouhachem qu’elle s’active. L’idée est d’amener les populations à comprendre que la dynamique de conservation engrangée par BMCA peut s’avérer utile, structurante et même génératrice de revenus.

image

Dans le centre de l’association, les filles et femmes des villages avoisinants peuvent bénéficier gratuitement de cours pour apprendre à lire, écrire, calculer pour s’initier à l’informatique ou à la couture. Les membres de BMCA en profitent pour sensibiliser et expliquer l’intérêt de préserver le macaque, et par extension toute la forêt.

L’association a également mis en place un programme de santé pour chiens. Comme les macaques sont parfois attaqués par des chiens de communauté, l’idée était d’identifier leurs propriétaires et de les sensibiliser tout en prenant soin de vacciner leur animal contre la rage.

Les bergers sont aussi une cible de l’association. Certains n’hésitaient pas par le passé à tuer des macaques. Les mêmes ont changé d’attitude depuis qu’ils ont été conscientisés par les membres de BMCA. Beaucoup sont devenus de précieux relais de l’association dans la forêt et se sont approprié la protection des macaques.Le résultat ? Une dynamique vertueuse, où tout le monde s’implique pour la sauvegarde les macaques !

Barbary Macaque : oeuvrer pour la conservation du macaque de Barbarie

ÉQUIPE

Ahmed El Harrad

Président

Sian Waters

Directrice

Mohamed Chitwan

Assistant de projet

COORDONNÉES

BMCA, Avenue Fès n° 22.

Tétouan,

Maroc

bmacaque@gmail.com

www.barbarymacaque.org

FACTS

Le macaque de barbarie est le seul représentant des macaques vivants encore sur le continent africain.

La désertification de l'Afrique du Nord et l'apparition consécutive du Sahara ont contribué à isoler les macaques des autres Cercopithecidae d'Afrique qui se sont ensuite dispersés sur une grande partie du continent et des îles de l'Asie du sud et du sud-est.

Aujourd'hui, sur les 21 espèces de macaques, seul le macaque berbère ou singe magot vit encore sur les continents africain et européen (Gibraltar). Toutes les autres espèces de macaques sont sur le continent asiatique.

 

 

Source : Michel Aymerich

LE MAROC EN ACTION

Le singe magot est inscrit sur l’Annexe II de la Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore menacées d’Extinction (CITES) et est considéré, depuis 2008, comme « en danger » sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union Mondiale pour la Conservation de la Nature (UICN).

 

Il est aussi classé par la législation nationale (Arrêté du Ministre de l’Agriculture du 03 novembre 1962 portant réglementation permanente de la chasse) parmi les espèces protégées, dont la capture, la chasse, la détention, la vente et le colportage sont interdits.

 

Par ailleurs, il est entendu que l’application des dispositions de la loi n° 29-05, récemment adoptée, contribuera davantage au renforcement du statut de protection de cette espèce.

 

Source : Plan d’action national pour la conservation du Singe Magot au Maroc

Morocco
Maroc
15/11/2016
La tribu des écolos du Maroc pour une contribution citoyenne au reboisement des forêts

Ce n’est pas pour rien qu’elle a été baptisée « tribu des écolos ». Axée autour des sujets environnementaux et plus spécialement ceux relatifs aux patrimoines naturels du roya...

Morocco
Maroc
14/11/2016
ATOMM : une initiative pour la conservation des tortues marines

C’est un fait, les sites de nidification des tortues marines au Maroc ont disparu. L’association de protection des tortues marines au Maroc (ATOMM) a été fondée en 2008 afin d...

Morocco
Maroc
10/10/2016
Education environnementale : plus de 5000 élèves formés à Ifrane

Sans éducation environnementale, point de citoyens conscients et engagés dans la protection de l’environnement. Les membres de l’AMEPN y croient dur comme fer et s’attellent à...

Morocco
Maroc
02/09/2016
Dima Eco : quand des Marocaines transforment les huiles usagées en savon

Chaque année au Maroc, plus de 100 000 tonnes d’huiles neuves sont utilisées. Cela génère quelque 70000 tonnes d’huiles usagées qui risquent de se retrouver dans la nature. Di...