Fnideq - Maroc

Campeónes Fnideq, engagés pour la sauvegarde de la Méditerranée

  • |
  • |
  • |

Eux, ce sont les plongeurs de l’association de plongée sous-marine et de protection de l’environnement de Fnideq, plus connus sous le nom de campeóns Fnideq. Et quand ils ne sont pas appelés à participer à un sauvetage en haute mer, ils nettoyent les fonds des côtes méditerranéennes de tous les déchets collectés.

Tout a commencé en Juin 2011. En partenariat avec une autre association de plongée basée à Tétouan, les « campeóns » ont effectué leur première activité de nettoyage sous-marin. 27 membres des deux associations ont pu sortir près de 600 kg de déchet plastiques du fond de la plage de Cabo Negro.

Nos plongeurs ont tout de suite compris l’intérêt de l’activité. Quelques jours après, ils organisaient déjà leur première opération à la Plage des Trois Pierres à Fnideq. 28 participants en combines étaient au rendez-vous. Au bout de l’effort, plus de 700 kg de déchets plastiques et de pneus ont été extirpés de l’eau.

Depuis l’association a multiplié les opérations. 60 plongeurs venus d’autres villes comme Tanger, Tétouan, Mdiq, Safi, Casablanca, Rabat ou encore Agadir se sont alliés avec les locaux pour nettoyer le fond du port de Fnideq. C’était le 24 Juillet 2012. Ce jour là, plus d’une tonne et demi de déchets ont pu être ramassés.

En 2013, l’association se distingue par une intervention très pointue. Au large de Belyounech, dans une zone située dans le couloir de migration qu’empruntent les mammifères et poissons, à près de 15 mètres de profondeur, gisait un immense filet fantôme (filet perdu). 4 heures et 14 des meilleurs plongeurs de l’association étaient nécessaires pour lever le filet qui avait piégé un grand nombre de poissons et de tortues marines.

Même cas de figure a eu lieu en 2014. 10 plongeurs confirmés ont encore intervenu au large de Belyounech afin d’extirper un autre filet fantôme à 6 mètres de profondeur cette fois-ci. En Avril 2016, l’association a pu mobiliser près de 50 plongeurs qui ont sorti pas moins de 2 tonnes de déchets plastiques, de pneus, en plus d’un autre filet fantôme. En Mai, ils étaient désormais plus de 70 plongeurs (6 associations de plongée mobilisées) à collecter une tonne de déchets en tout genre du fond de la plage de Fnideq.

Les membres de l’association des plongeurs de Fnideq ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Leur nouveau challenge? Dépasser les 100 plongeurs lors de leurs prochaine opération de nettoyage prévue avant la rentée scolaire.

Bon vent les campeóns!

Campeónes Fnideq, engagés pour la sauvegarde de la Méditerranée

ÉQUIPE

Adil Oulad Ali

Secrétaire général

Mustapha Rahmouni

Président

Younes Baghdidi

Coordinateur et cofondateur

COORDONNÉES

Campeones Fnideq, Résidence Amira, Bvd des Almohades N°391

Fnideq,

Maroc

Tel : 212-656-931122

campeonesfnideq@gmail.com

FACTS

Un rapport de la FAO et du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) affirme que les équipements abandonnés dans les océans représentent 10% (soit 640 000 tonnes) des déchets marins.

 

La plupart des équipements de pêche ne sont pas abandonnés volontairement, mais sont perdus lors des tempêtes ou des forts courants, ou sont le résultat de "conflits". En ce sens que les équipements et les filets s'emmêlent parfois. Ces derniers ont, à travers la "pêche fantôme", des répercussions néfastes sur les stocks de poissons et présentent une menace pour les bateaux.

 

 

Source : www.fao.org

LE MAROC EN ACTION

Le  Maroc a officiellement interdit l’usage des filets dérivants.  Il a été décidé lors du Conseil de gouvernement qui s’est tenu mercredi 4 juillet 2007, d’interdire l’utilisation des filets maillants dérivants pour la capture des thonidés.

 

L’interdiction a été assortie d’une sanction pénale et pécuniaire. Selon le projet de loi adopté en Conseil de gouvernement, sont punies d’un emprisonnement de 3 mois à un an et d’une amende de 5.000 Dirhams à un million de dirhams l’importation, la fabrication, la vente ou la détention de ce genre de filets.

 

 

Source : aujourdhui.ma

Morocco
Maroc
02/09/2016
Plus de vélos pour moins de pollution à Marrakech

«Pikala Bikes» est une association basée à Marrakech et affiliée à la fondation du même nom siégeant aux Pays-Bas. C’est grâce à une jeune néerlandaise, Cantal Bakker, et deux...

Morocco
Maroc
04/07/2016
Casa environnement : un réseau qui fait bouger le tout Casa !

Casablanca, ville moderne et dynamique, souffre de pollution atmosphérique de manière significative. Avec l’appui des autorités locales, le réseau Casa Environnement participe...

Morocco
Maroc
28/06/2016
Surfrider Foundation Maroc : une initiative océane

Régulièrement, certains surfeurs à la fibre écologique mettent leur planche de côté pour ramasser les déchets sur leur terrain de jeu. Chaque année, grâce à eux et à d’a...

Morocco
Maroc
26/06/2016
Agir contre la pêche à la dynamite

Par sa simplicité et un rapport gain/coût plus qu’avantageux, la pêche à la dynamite attire de plus en plus de pêcheurs, et surtout ceux du littoral d’Al-Hoceima. Selon l’asso...