Casablanca - Maroc

Coproduction de la propreté : pour une meilleure gestion des déchets au Maroc

  • |
  • |
  • |

L’AESVT est une association créée en décembre 1994 qui regroupe quelque 1 800 membres actifs et plus de 10 000 volontaires à travers le pays. Elle a été fondée dans le but de contribuer à l’édification d’une société moderne et solidaire conformément aux principes et valeurs du développement durable, et aussi dans la perspective de se positionner comme une référence nationale en matière d’éducation au développement durable.

Parmi les divers projets que mène l’AESVT, on retrouve l’initiative intitulée « coproduction de la propreté ». Ce projet, étalé sur 4 ans, vise la protection de l’environnement et des ressources naturelles du Maroc par le biais de l’éducation, la sensibilisation et le plaidoyer en rapport avec la thématique des déchets.

Par ce projet d’envergure nationale, l’association compte réaliser un vaste programme de sensibilisation et d’éducation à l’environnement ciblant directement plus de 100 000 écoliers, 20 000 familles, 2 000 éco-acteurs et 1 000 enseignants.

En raison de son caractère pédagogique et des caractéristiques des populations cibles, le projet est mené en collaboration avec le Ministère de l’Éducation Nationale (MEN), partenaire stratégique de l’AESVT, le Ministère Délégué Chargé de l’Environnement, mais aussi en collaboration avec les autorités locales, les communes et les sociétés de gestion déléguée des déchets solides, en tant qu’acteurs œuvrant dans ce domaine.

Les objectifs de l’initiative « coproduction de la propreté » sont ambitieux. D’abord, l’amélioration de l’état de propreté des espaces de vie des citoyens et des milieux naturels périurbains au Maroc. Ensuite, la promotion de la coproduction de la propreté des espaces de vie et des milieux naturels périurbains par des campagnes de sensibilisation et des actions de plaidoyer et de lobbying.

Afin d’atteindre ces objectifs, l’AESVT travaille sur le développement d’un système de pilotage et de gouvernance du projet viable par la mise en place d’un système de suivi et d’évaluation de ses différentes phases.

À terme, les résultats escomptés sont significatifs. Au moins 50 écoles labélisées «Écoles propres», 30 quartiers déclarés «Quartiers propres» et la propreté de 20 sites naturels améliorés. Au moins 1 000 acteurs associés (dans un réseau national et 20 réseaux locaux) qui réalisent des actions de plaidoyer et de lobbying allant dans le sens du tri et du recyclage des déchets, et qui chemin faisant, engendrent des opportunités d’emplois verts.

ÉQUIPE

Boujmaâ Belhand

Responsable de la communication

Halima Boussadik

Coordinatrice du projet

COORDONNÉES

AESVT Ecole el manfalouti, angle bd abdelmoumen et bd ghandi , quartier albathaa, Boulevard Abdelmoumen.

Casablanca,

Maroc

Tel : 212-522-257457

www.aesvt-maroc.org

FACTS

Au Maroc, la génération totale de déchets solides est de 6,852 millions de tonnes métriques (T). La génération de déchets urbains est actuellement à environ 0,67 kilos par jour par tête, considérant que la génération de déchets ruraux est d’environ 0,3 kilos par jour.

 

La collecte des déchets solides urbains est régulière et presque quotidienne, elle est estimée à 5,5 millions de T par an. En 2013, la collecte des déchets solides urbains couvre à peu près les 74% des déchets générés dans des superficies urbaines.

 

Pourtant, seulement 35% des déchets générés au total est déposé dans des décharges sanitaires, bien que ce chiffre ait augmenté, il était de 10% en 2008.

 

Source: Rapport sur la gestion des déchets solides au Maroc

 

 

LE MAROC EN ACTION

Le Maroc a entrepris une série d’actions stratégiques afin de réformer le secteur de la gestion des déchets, comme: le renforcement du cadre juridique, la mise en œuvre de programmes de gestion des déchets solides, l’appui du programme national des déchets solides ménagers, le développement d’un programme directeur pour la gestion des déchets dangereux, et la réforme de la fiscalité locale.

 

En outre, le Maroc a adopté des accords internationaux et bilatéraux concernant les déchets et l’environnement, comme le Protocole de Montréal, celui de Kyoto, et le Protocole sur la Prévention de la Pollution en Méditerranée, etc.

 

Source: Rapport sur la gestion des déchets solides au Maroc

Morocco
Maroc
15/11/2016
La tribu des écolos du Maroc pour une contribution citoyenne au reboisement des forêts

Ce n’est pas pour rien qu’elle a été baptisée « tribu des écolos ». Axée autour des sujets environnementaux et plus spécialement ceux relatifs aux patrimoines naturels du roya...

Morocco
Maroc
10/10/2016
Education environnementale : plus de 5000 élèves formés à Ifrane

Sans éducation environnementale, point de citoyens conscients et engagés dans la protection de l’environnement. Les membres de l’AMEPN y croient dur comme fer et s’attellent à...

Morocco
Maroc
02/09/2016
Dima Eco : quand des Marocaines transforment les huiles usagées en savon

Chaque année au Maroc, plus de 100 000 tonnes d’huiles neuves sont utilisées. Cela génère quelque 70000 tonnes d’huiles usagées qui risquent de se retrouver dans la nature. Di...

Morocco
Maroc
04/08/2016
À 15 ans, il lance un projet de recyclage des E-déchets

Le jeune auto-entrepreneur propose aux particuliers comme aux entreprises et aux institutions publiques la possibilité de recycler leurs « E-déchets » tels que les ordinateurs...