Rabat - Maroc

Education environnementale : plus de 5000 élèves formés à Ifrane

  • |
  • |
  • |

Sans éducation environnementale, point de citoyens conscients et engagés dans la protection de l’environnement. Les membres de l’AMEPN y croient dur comme fer et s’attellent à la tâche de contribuer à donner à l’éducation environnementale toute la place qui lui revient.

En octobre 2015, l’association voit enfin aboutir un projet qui lui tient à cœur : une école dédiée à l’éducation environnementale et à l’écotourisme. L’initiative voit le jour dans le cadre du projet « valorisation écotouristique de la biodiversité piscicole pour la contribution à la préservation des ressources en eau du Moyen Atlas ». Ce projet est financé par le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF) et appuyé par le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) et la délégation provinciale du ministère de l’éducation nationale de la province d’Ifrane.

Une école au sein d’un parc naturel

L’école de l’éducation environnementale est pensée comme un centre d’éducation à l’environnement et de formation aux métiers liés à la nature. Réalisée dans la région de Ras El Ma au cœur du parc national d’Ifrane, elle permet d’accueillir les groupes scolaires et les groupes de randonneurs qui veulent découvrir des potentialités naturelles d’Ifrane.

Connaitre pour aimer, aimer pour protéger

Pour mener à bien sa mission, l’AMEPN dispose de plusieurs atouts. « Notre conception de l’éducation à l’environnement se résume ainsi : une présence sur le terrain avec des outils pédagogiques simplifiés qui permettent à l’enfant de comprendre assez facilement les dangers qui pèsent sur l’environnement naturel à cause de l’intervention humaine », explique Brahim Aboulaabbas, président de l’AMEPN. Et d’ajouter : « L’enfant ciblé par ces programmes éducatifs doit devenir l’acteur du changement de demain et par voie de conséquence, il doit être bien préparé et prédisposé à ces changements ».

Priorité aux enfants de la cédraie

« Notre action se concentre sur les populations riveraines de ces espaces pour les amener à sauvegarder leur patrimoine naturel. C’est le travail que nous menons actuellement dans le parc national d’Ifrane. Un programme est maintenant inscrit dans le cursus parascolaire des écoles rurales de cette aire protégée », précise Brahim Aboulaabbas. Il s’agit ainsi d’une première au Maroc du fait qu’un tel programme cible les enfants ruraux, notamment ceux vivant dans une cédraie qui, à elle seule, héberge plus de la moitié de la biodiversité du royaume.
Après trois ans de son lancement, le programme de l’AMEPN affiche un bilan des plus honorables avec plus de 5000 élèves bénéficiaires issus de 44 écoles des communes rurales relevant du territoire du parc national d’Ifrane. Voilà qui permettra d’éveiller les consciences des hommes et femmes de demain qui vivent dans cette région.

ÉQUIPE

Brahim Aboulaabbas

Président

Mme Oulaia Benlemlih

Chargée du programme éducatif

Rachid Ghafouri

Chargé du programme écotourisme à l’EEEE

COORDONNÉES

Rabat,

Maroc

www.amepn.ma

FACTS

Eduquer et sensibiliser le public au respect de son environnement et de son cadre de vie ont pour objectif un changement de mentalités, de comportements et de pratiques, auquel les pouvoirs publics, la société civile et les médias, doivent travailler ensemble. C’est, en effet, en modifiant les comportements irrespectueux des citoyens vis-à-vis de l’environnement que l’on peut escompter réduire, au moins en partie, les impacts négatifs de la croissance démographique et du développement socioéconomique sur la durabilité des ressources naturelles.

 

 

Source : Stratégie Nationale d’Éducation et de Sensibilisation à l’Environnement et au Développement Durable

LE MAROC EN ACTION

Conscient de l'importance des problèmes environnementaux et de leurs impacts socio-économiques sur la population, le Maroc a ratifié les trois conventions majeures des Nations Unies, concernant la biodiversité, les changements climatiques et la désertification. De même qu’il a réaffirmé son engagement, en 2002, dans le cadre du Sommet de Johannesburg qui a, entre autres, inscrit l'éducation et la sensibilisation à l'environnement (ESE) comme une composante essentielle du développement durable.

 

 

Source : Stratégie Nationale d’Éducation et de Sensibilisation à l’Environnement et au Développement Durable

Morocco
Maroc
15/11/2016
La tribu des écolos du Maroc pour une contribution citoyenne au reboisement des forêts

Ce n’est pas pour rien qu’elle a été baptisée « tribu des écolos ». Axée autour des sujets environnementaux et plus spécialement ceux relatifs aux patrimoines naturels du roya...

Morocco
Maroc
12/11/2016
The Green Challenge relève le défi du reboisement

Green Challenge porte bien son nom. Fondée en 2015 par un groupe de femmes passionnées par les arbres et par l’environnement, l’association s’est dès ses débuts engagée dans l...

Morocco
Maroc
11/11/2016
Aït Ben Haddou : quand l’Homme, la Nature et la Culture s’associent

À 30 km de la ville d’Ouarzazate, dans une vallée qui était un point de passage traditionnel des caravanes reliant Marrakech au sud du Sahara trône le majestueux Ksar d’Aït Be...

Morocco
Maroc
02/09/2016
Dima Eco : quand des Marocaines transforment les huiles usagées en savon

Chaque année au Maroc, plus de 100 000 tonnes d’huiles neuves sont utilisées. Cela génère quelque 70000 tonnes d’huiles usagées qui risquent de se retrouver dans la nature. Di...