Douala - Afrique

Kemit Ecology : quand des étudiants produisent du charbon « vert »

  • |
  • |
  • |

En 2012, un groupe d’étudiants de la ville camerounaise de Douala tente de trouver des solutions pour préserver la mangrove. Face au manque de combustibles, les habitants de la région coupaient les palétuviers du précieux écosystème. Les jeunes s’engagent alors dans la recherche de solutions et finissent par trouver un moyen pour régler plusieurs problématiques en même temps.

Solution pratique à des problématiques réelles

«Nous avons fait des études sur la région de Douala, et le constat est sans appel : 79 % des personnes utilisent du bois ou du charbon de bois comme source d’énergie domestique. Le problème, c’est que ce sont deux sources qui participent à la déforestation de notre région : les bois des mangroves sont tellement recherchés qu’ils s’amenuisent. Ils sont soit découpés, soit brûlés directement dans la forêt pour faire du charbon de bois.

D’un autre côté, il y avait aussi ces tas de composts qui pullulent à Douala. On s’est demandés si on pouvait faire d’une pierre deux coups en créant une nouvelle source d’énergie avec ces déchets. Nous avons retroussé nos manches, nous avons fait le tour des marchés et des particuliers avec des tricycles et nos brouettes pour ramasser tout ce qui traînait, des épluchures de bananes, des restes de manioc, ou des rebus de café avec l’idée d’en faire un nouveau type de charbon écologique » explique Muller Tenkeu Nandou, fondateur du projet.

Quand on leur a dit « ce sont vos ordures », ils n’en revenaient pas !

L’intérêt de l’initiative dépasse la simple identification des problèmes à solutionner. Car, elle s’est attelée à la tâche d’expérimenter et de tester plusieurs formules avant de trouver le bon moyen. Pour fabriquer le charbon vert, il faut d’abord laisser les déchets sécher au soleil.

Ensuite, il faut verser le contenu dans des fours pour la carbonisation. Enfin, il faut conditionner la poudre obtenue pour avoir un ensemble homogène. Au bout du processus, Tenkeu Nandou et ses camarades arrivent à produire un charbon « vert », qui connaît un succès de plus en plus important dans la région et même ailleurs.

Ceci est compréhensible quand on apprend que le produit final est moins cher que le charbon classique et qu’en plus, il a l’avantage de dégager moins de fumée au moment de la combustion. « Au départ, les gens chez qui on récupérait les ordures ne comprenaient pas bien ce qu’on allait pouvoir en faire. Mais lorsque nous sommes revenus avec le charbon en leur disant, « ce sont vos ordures », ils n’en revenaient pas ! » explique le fondateur du projet.

Transformer un cercle vicieux en cercle vertueux. C’est comme cela qu’on rend le monde meilleur, et c’est ce qu’arrive à faire Kemit Ecology. Chapeau !

ÉQUIPE

Nandou Tenkeu Müller

Fondateur

Gyula Ben

Directeur de production

COORDONNÉES

Douala,

Cameroun

www.kemitecology.com

FACTS

Près de deux tiers des cuisines dans le monde utilisent du bois et/ou du charbon de bois. En fait, le bois représente une source d'énergie plus importante que le pétrole pour la plus grande partie de l'humanité. Cela a une influence désastreuse sur les forêts, car les arbres, en plus de servir à la production locale de charbon, sont illégalement coupés pour le bois afin de le vendre dans le monde industrialisé.

 

 

 

Source : Groasis.com

 

LE MAROC EN ACTION

Un budget de 60 millions de dirhams a été retenu pour la distribution de 60 000 fours en zones rurales. Actuellement, 2000 fours multi-usages ont été distribués en faveur des familles isolées et en situation vulnérable. Les 60.000 fours seront distribués afin d’économiser annuellement 150.000 tonnes de bois sur les dix prochaines années, c’est-à-dire l’équivalant de 4000 hectares de forêts.

 

 

Source : Telquel.ma

 

Morocco
Maroc
16/01/2017
Empowering Women in Atlas : Autonomiser les femmes en protégeant la nature

Dans le Moyen Atlas, les conditions de vie des populations rurales sont souvent très difficiles. À cause de cette rudesse, les femmes et les enfants qui vivent dans ces contré...

Morocco
Afrique
23/12/2016
La voûte nubienne pour le droit à un habitat durable

Face à la déforestation et à l’avancée de la désertification, un très grand nombre d’habitants des régions sahéliennes se retrouvent dans l’incapacité de renouveler leurs toit...

Morocco
International
16/12/2016
Une initiative turque pour sensibiliser les administrations locales

Les élus et administrations territoriales sont des acteurs clés dans la transition vers de nouveaux modes de vie plus durables. C’est la conviction de la très active fondation...

Morocco
Maroc
14/12/2016
Casablanca : une friche à Sidi Moumen devient un jardin-école

C’est l’histoire de la transformation d’un terrain vague à Casablanca. Le site de 2500m² est situé entre le centre social Oum Keltoum et le complexe culturel El Ghali du quart...