Kayes - Afrique

KOOLFARMER : une initiative pour une agriculture intelligente face au climat

  • |
  • |
  • |

KOOLFARMER a vu le jour pour apporter des solutions à de vrais besoins. Dans une région où la majorité des producteurs sont céréaliculteurs et orpailleurs, les fruits et légumes étaient des denrées importées de pays étrangers ou, au mieux, transportées d’autres régions du Mali. Cette situation était due à l’absence locale de fermes professionnelles en maraîchage.

Face à ce besoin, et dans le souci de produire des fruits et légumes avec des méthodes non polluantes, KOOLFARMER s’est positionnée comme une initiative utile et constructive. En plus, l’initiative s’inscrit dans plusieurs registres.

Développement communautaire 

Un des axes prioritaires de l’initiative KOOLFARMER est la création d’emplois pour les jeunes de la commune de Sadiola via l’exploitation d’une unité de production raisonnée de 800 mètres carrés (tomate, oignon, pomme de terre, papaye, mangue, orange). Le projet investit aussi dans la formation des jeunes de la région sur des techniques plus respectueuses de l’environnement, ainsi qu’en entrepreneuriat agricole. L’objectif est de les aider à s’autonomiser, afin qu’ils puissent contribuer à combler une demande qui a quintuplé en cinq ans.

Impact positif sur l’environnement et le climat

Depuis la conception à la distribution, en passant par la production, le deuxième axe prioritaire est de produire un impact positif sur l’environnement. La production « raisonnée » use des techniques qui limitent l’émission des gaz à effet de serre, protègent et favorisent la vie microbienne et permettent d’absorber le carbone dans l’atmosphère et le restituent au sol.

Exemple phare de ses techniques: la préparation des parcelles selon la technique du «zaï», qui consiste à creuser des trous de plantation remplis de matières organiques afin d’économiser l’eau d’arrosage. Côté livraisons, l’idée a été de valoriser les circuits courts grâce à la création d’un écosystème unique de commercialisation des produits agricoles locaux.

Les résultats sont là 

Le projet en expérimentation depuis son lancement en 2014 est en passe de devenir un modèle en son genre. Tous les indicateurs du succès sont au rendez-vous. La production est de qualité avec des fruits et légumes bio, et surtout locaux et goûteux. La communauté, pour qui le projet a largement fait ses preuves, est impliquée et bénéficie des retombées du projet. Enfin, l’environnement bénéficie d’un impact positif à travers cette initiative qui s’inscrit dans un processus viable et surtout durable.

À ce jour, le projet a réalisé un chiffre d’affaires qui dépasse les 1 000 000 Francs CFA. Durable peut donc aussi rimer avec rentable. Quand une initiative a cet atout d’allier durabilité et rentabilité, elle devient intéressante à répliquer. KOOLFARMER est une initiative pour une agriculture intelligente face au climat qui, en plus de combler un besoin, de créer durablement de la valeur a le mérite d’inspirer. N’hésitez pas à en prendre de la graine !

ÉQUIPE

Ladji Fainke

Fondateur

COORDONNÉES

Kayes,

Mali

FACTS

À l’origine de la dégradation de la qualité des eaux de surface et des eaux souterraines, on trouve l’utilisation irrationnelle des fertilisants et des pesticides.

 

Cette gestion déficiente des engrais et des pratiques culturales entraîne la migration de plusieurs contaminants, tels que les nitrates, les micro-organismes et les pesticides vers les sources d’eau potable. Aujourd’hui, ces contaminants sont détectés dans la plupart des eaux potables situées en région agricole.
Source : étude « La problématique de la pollution agricole, ses impacts sur la santé des cours d’eau et sur la santé humaine »

 

Lien : www.bape.gouv.qc.ca

 

LE MAROC EN ACTION

A travers sa stratégie pour le secteur de l'agriculture (le « Plan Maroc Vert »), le pays cherche à obtenir un triple gain, sur les plans de la croissance, de l’adaptation au changement climatique et de son atténuation.

 

Ce qui suppose des investissements pour accroître la productivité agricole ainsi que des mesures pour améliorer la gestion de l'eau dans ce secteur et réduire sa consommation de combustibles fossiles. Des techniques de gestion du carbone des sols, comme le semis direct, sont également mises en place.

 
Source : www.banquemondiale.org

 

Morocco
Maroc
16/01/2017
Empowering Women in Atlas : Autonomiser les femmes en protégeant la nature

Dans le Moyen Atlas, les conditions de vie des populations rurales sont souvent très difficiles. À cause de cette rudesse, les femmes et les enfants qui vivent dans ces contré...

Morocco
Afrique
23/12/2016
La voûte nubienne pour le droit à un habitat durable

Face à la déforestation et à l’avancée de la désertification, un très grand nombre d’habitants des régions sahéliennes se retrouvent dans l’incapacité de renouveler leurs toit...

Morocco
International
16/12/2016
Une initiative turque pour sensibiliser les administrations locales

Les élus et administrations territoriales sont des acteurs clés dans la transition vers de nouveaux modes de vie plus durables. C’est la conviction de la très active fondation...

Morocco
Maroc
14/12/2016
Casablanca : une friche à Sidi Moumen devient un jardin-école

C’est l’histoire de la transformation d’un terrain vague à Casablanca. Le site de 2500m² est situé entre le centre social Oum Keltoum et le complexe culturel El Ghali du quart...