Azrou - Maroc

La tribu des écolos du Maroc pour une contribution citoyenne au reboisement des forêts

  • |
  • |
  • |

Ce n’est pas pour rien qu’elle a été baptisée « tribu des écolos ». Axée autour des sujets environnementaux et plus spécialement ceux relatifs aux patrimoines naturels du royaume, cette communauté a vu le jour sur Facebook en juin 2011. Le groupe avait rassemblé des dizaines de profils intéressés par la thématique. Après avoir organisé plusieurs événements de nettoyage de sites naturels et de découverte des écosystèmes naturels, la tribu a lancé son initiative de contribution citoyenne au programme de reboisement de la cédraie en 2012.

Une communauté participative

La tribu des écolos n’est pas une association. C’est une plateforme où chacun apporte sa contribution d’une manière solidaire et participative. À chaque événement organisé, les participants se prennent en charge. « L’idée est d’agir, sans attendre d’avoir une structure, des sponsors ou des financements. La tribu à chaque fois prépare le cadre et les activités mais les participants restent libres et autonomes pendant nos opérations », explique Fatima-Zahra Lemtiri, membre fondatrice de la tribu. Les journées de contribution citoyenne au programme national de reboisement de la cédraie organisées par la tribu connaissent à chaque fois une participation de plusieurs dizaines de participants. Venus de plusieurs villes, les écolos de différentes sensibilités se retrouvent au Parc National d’Ifran pour planter deux fois par an, des cèdres de l’Atlas. « Plantez une promesse de vie qui vous survivra plusieurs centaines années ! C’est notre appel de ralliement », confie Fatima-Ezzahra.

Impliquer le citoyen dans le chantier du reboisement

L’opération qui se faisait en partenariat avec la direction régionale des Eaux et Forêts est à chaque fois une opportunité pour visiter l’écomusée d’Azrou ou encore la pépinière de production de cèdres. « Pour sensibiliser nos participants et les transformer en vrai ambassadeurs de la cause, nous leurs proposons de mieux connaitre la richesse de la biodiversité marocaine, mais aussi les contraintes et menaces qui pèsent sur ce patrimoine », précise Fatima-Ezzahra. Après les visites pédagogiques, vient systématiquement le temps de l’action : le reboisement. À chaque fois, la tribu plante une centaine de cèdres en moyenne.

« Depuis que les membres de la tribu contribuent au reboisement de la cédraie, l’engouement et l’intérêt des participants augmentent à chaque fois. On ne regarde plus la cédraie de la même façon quand on a soi-même planté un cèdre », explique Fatima-Ezzahra avec le sourire. Et de conclure : « cette année nous avons vu notre rêve se réaliser. Enfin, nous avons vu s’organiser une journée pour le reboisement citoyen à l’échelle de tout le pays ! Là, nous espérons que cette initiative sera réitérée. Pourquoi pas annuellement, à chaque lancement de la campagne nationale de reboisement ». À bon entendeur !

ÉQUIPE

Fatima Ezzahra Lemtiri

Co-fondatrice

Saad Laroui

Co-fondateur

Oussama Abaouss

Fondateur

COORDONNÉES

FACTS

Le Département des Eaux et Forêts a entrepris la généralisation du reboisement à travers l’ensemble du territoire, et a donc engagé, depuis plus d'un demi-siècle, une politique de reboisement qui est passée par plusieurs phases en vue de la protection, de la conservation et de la mise en valeur des forêts. Durant ces phases, le Plan National de Reboisement (PNR) adopté en 1970 a permis d’atteindre des objectifs de reboisement jugés modestes et revus à la hausse dans le cadre du Plan Directeur de Reboisement (PDR) lancé en 1994. La nouvelle approche managériale adoptée par le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte Contre la désertification, vise la rationalisation des moyens et l’efficience des actions.

 

Source : HCEFLCD

 

LE MAROC EN ACTION

(Samedi 12 novembre) Le Maroc a planté 1 million d’arbres en une seule journée. L’initiative nationale « Plantation de plus d’un million d’arbres en une seule journée » organisée sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été lancée par Abdelâdim Lhafi, commissaire de la COP22. La superficie prévue pour la plantation s’étale sur environ 3 000 ha. Parmi les plants prévus pour cette opération, 310 000 plants d’espèces autochtones adaptées au changement climatique et qui concernent les différents écosystèmes forestiers naturels du royaume. Toutes les structures régionales et provinciales du Haut Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification ont été mobilisées pour accompagner et encadrer les 36 752 citoyens volontaires dans les 210 périmètres destinés à la plantation. L’opération a atteint son objectif. À 15h la barre du million d’arbres plantés a été dépassée !

 

Source : COP22.ma

Morocco
Maroc
14/12/2016
Casablanca : une friche à Sidi Moumen devient un jardin-école

C’est l’histoire de la transformation d’un terrain vague à Casablanca. Le site de 2500m² est situé entre le centre social Oum Keltoum et le complexe culturel El Ghali du quart...

Morocco
Maroc
10/10/2016
Education environnementale : plus de 5000 élèves formés à Ifrane

Sans éducation environnementale, point de citoyens conscients et engagés dans la protection de l’environnement. Les membres de l’AMEPN y croient dur comme fer et s’attellent à...

Morocco
Maroc
02/09/2016
Dima Eco : quand des Marocaines transforment les huiles usagées en savon

Chaque année au Maroc, plus de 100 000 tonnes d’huiles neuves sont utilisées. Cela génère quelque 70000 tonnes d’huiles usagées qui risquent de se retrouver dans la nature. Di...

Morocco
Maroc
04/07/2016
« ALMAE »: pour une eau potable et accessible à tous

Fondée en 2013, l’Alliance Marocaine pour l’Eau est une association qui travaille avec plusieurs acteurs pour promouvoir la question de l’eau, notamment dans le cadre des chan...