Nairobi - Afrique

PACJA : L’initiative africaine pour une justice climatique

  • |
  • |
  • |

Fondée en 2008, l’initiative de la PACJA a été de construire et de coordonner une plateforme qui rassemble plus de 1000 organisations et réseaux dans 45 pays africains. L’Alliance réunit des organisations confessionnelles, communautaires, non gouvernementales, des fondations ainsi que des groupes d’agriculteurs et d’éleveurs.

Dans un environnement africain marqué par la détérioration des conditions de vie, notamment en raison des effets du réchauffement climatique, la PACJA collabore et encourage les alliances stratégiques. Ces rapprochements concernent aussi bien les partenaires régionaux que les organisations internationales.

L’aspiration majeure de l’initiative est de dresser un profil africain amélioré qui assure la visibilité du continent dans les processus internationaux de dialogue sur le changement climatique.À travers des séminaires et des rencontres de haut rang, l’initiative de PACJA consolide son engagement en coordination avec les gouvernements africains ainsi qu’avec des organismes internationaux. L’alliance plaide pour « l’équité et la justice climatique », résultat d’un processus de développement durable. Tous ces efforts attestent de la volonté des acteurs associatifs à contribuer à porter la voix africaine vers l’avant, tout en tenant compte du droit au développement des plus démunis.

Mobilisation des capacités : 

Assurant la liaison, par des réunions ou par des correspondances, entre ses organisations affiliées et ses partenaires internationaux, la PACJA encourage la promotion des initiatives de développement liées au climat.Pour mener à bien cette mission, elle assure une assistance technique dans différents domaines comme la formation et la recherche sur l’efficacité énergétique. Ce travail est rendu possible grâce à la mobilisation des experts internationaux.

L’alliance des structures de la PACJA a donné lieu à 3 initiatives complémentaires majeures :
La première, intitulée initiative Biofarm, a été lancée dès la fin de 2014. Ce projet  de production de biogaz dans des villages Kényans est un modèle du genre.
Il a démontré que l’agriculture biologique (mettant l’accent sur les cycles fermés en éléments nutritifs*, la biodiversité et la gestion efficace du sol) a la capacité d’atténuer et même d’inverser les effets du changement climatique.

La deuxième initiative de la PACJA est la Trans African Climate Caravan. Il s’agit d’une caravane itinérante qui parcourt 14 pays d’Afrique de l’Est et d’Afrique Australe à la veille des conférences annuelles sur le climat (communément appelées COP).
La caravane a pour but de faciliter l’appréhension des enjeux liés aux changements climatiques vis-à-vis des populations, et notamment ceux spécifiques aux pays africains.

Enfin, l’initiative Semaine d’action PACJA prend la forme d’une manifestation annuelle à l’échelle africaine. Elle vise à stimuler les actions et à consolider les efforts à mettre en oeuvre par les pays africains lors des COP. Menées dans certaines capitales du continent depuis 2009, l’initiative lie les actions locales aux actions nationales et internationales.
La semaine prévoit nombreuses activités à l’exemple des rassemblements, des marches, ainsi que d’autres formes de sensibilisation dans les écoles, les lieux de travail et dans les espaces publics.

ÉQUIPE

Fathiya Abdulmajid

Finances et administration Gestionnaire

Mithika Mwenda

Secrétaire général

Samson Ogallah

Responsable des programmes

COORDONNÉES

PACJA, Continental Secretariat, House No.J13 Kabarnet road, off Ngong Road

Nairobi,

Kenya

Tel : 254-020-807580

info@pacja.org

www.pacja.org

FACTS

Selon les experts, l’Afrique à l’horizon 2050 ne pourra subvenir à ses besoins alimentaires qu’à hauteur de 13% si la tendance actuelle du changement climatique perdure. 240 millions d’Africains souffrent déjà de famine.

 

Une augmentation du réchauffement planétaire global de 1,2 à 1,9 degrés suffit à augmenter le nombre de sous-alimentés en Afrique de 25 à 95%.

 

Source : Nations Unies

LE MAROC EN ACTION

Conscient des enjeux et impacts significatifs que le phénomène de changement climatique va provoquer dans le continent, le royaume a renouvelé son engagement pour l’Afrique en mettant le continent parmi les priorités de la COP22.

 

L’initiative marocaine intitulée "Triple A", a pour objectif d’ériger l’Adaptation, l’Afrique et l’Agriculture parmi les priorités à l’agenda de la COP22. A cet effet le Maroc a mis en place un programme pour œuvrer à l’augmentation de la productivité agricole et augmenter le pouvoir de séquestration des sols africains en vue d’une maîtrise durable de « l’eau agricole » sur le continent.

 

Source : Leconomiste.com

Morocco
Afrique
04/07/2016
L’ANAW : pour un safari durable

Basé à Nairobi, capitale du Kenya,  l’ANAW est organisme à but non lucratif qui scinde ses actions sur deux volets. De prime abord, le collectif s’intéresse aux différents typ...

Morocco
Afrique
04/07/2016
Environmental Foundation for Africa : Une initiative pour la protection des forêts

Fondée au Royaume-Uni en 1992 en tant que « Fondation environnementale pour la Sierra Leone » (ENFOSAL), l’organisation a commencé son engagement écologiste au moment où la tr...

Morocco
Afrique
04/07/2016
Le Réseau Climat & Développement : du travail sur le terrain à l’influence dans les négociations

Intervenant dans les domaines de l’agriculture, de l’eau, de la pêche et de l’efficacité énergétique, le RC&D a été créé en 2007 et regroupe aujourd’hui plus de 80 ONG d’A...

Morocco
Afrique
28/06/2016
La PAAWA : L’initiative africaine pour le bien être animal

La souffrance et la valeur intrinsèque de la vie animale sont des questions fréquemment débattues dans les forums régionaux et internationaux, et dans les médias. Avec des ini...