Rabat - Maroc

Zéro Mika : L’initiative pour un Maroc sans sacs en plastique

  • |
  • |
  • |

Vous en avez rêvé ? La coalition pour une justice climatique l’a fait : Une vaste campagne anti sac en plastique, et à l’échelle nationale s’il vous plaît! A l’approche du premier juillet, date d’entrée en vigueur de la loi  77-15 interdisant la fabrication des sacs en plastique, leur importation, leur commercialisation et leur utilisation, cette initiative s’inscrit dans  la volonté de la CMJC d’œuvrer pour « éradiquer ce fléau des temps modernes ».

L’initiative Zéro Mika est aussi là parce que les sacs en plastique causent beaucoup trop de dégâts. Même après le début de l’interdiction des sacs en plastique au Maroc, les sacs éparpillés dans la nature auront besoin de centaines d’années pour se dégrader.

Une initiative ouverte à la collaboration de tous

« Outre les conséquences visibles sur l’environnement, les sacs plastiques représentent un danger réel pour la santé humaine à plusieurs niveaux. Ils comportent en effet un risque chimique, notamment à cause des substances nocives qu’ils contiennent » indique la Coalition dans son communiqué. « En l’absence d’une politique de recyclage efficace, une grande partie de ces sacs se retrouve dans la nature, polluant les sols et s’infiltrant dans les nappes phréatiques au fur et à mesure de leur décomposition ». Il est donc plus que temps d’amorcer le changement vers le bon sens, et ça, la CPJC l’a bien saisi.

Voilà pourquoi Zéro Mica est une initiative qui se veut collective et participative. Les membres de la société civile en collaboration avec les collectivités locales et les citoyens sont tous appelés à y contribuer et à y participer. Pour renforcer l’effectivité de la loi, mais aussi pour s’engager localement pour un environnement sain.

Zéro Mika, une initiative pour accompagner « la transition »

Le site de la coalition a mis un formulaire en ligne, à destination des associations qui veulent participer. Chacune est appelée à choisir un lieu, une date et à mobiliser le plus grand nombre de citoyens pour une action concrète sur le terrain.
L’initiative « Zéro Mika » se focalisera sur les « zones noires » où les sacs plastiques abondent. L’opération de sensibilisation a pour objectif de renforcer l’usage de produits alternatifs durables et réutilisables, autant par les commerçants que par les usagers.

Le 1 juillet prochain est le début d’une nouvelle étape dans l’histoire de l’environnement du Maroc. Un jour, les sacs en plastiques ne seront plus qu’un lointain et mauvais souvenir. En attendant, si interdire les sacs en plastiques est un bon début, nettoyer l’environnement de tous les sacs qui le jonchent est tout aussi important.

Zéro Mika : L’initiative pour un Maroc sans sacs en plastique

ÉQUIPE

Mohamed Leghtas

coordinateur du projet

COORDONNÉES

45, rue Abidjan, n°3, Océan

Rabat,

Maroc

Tel : 053-770-5927

justiceclimatique@gmail.com

zeromika.ma

FACTS

1 seconde / 20 minutes / 400 ans : Ce sont les trois chiffres clés de la vie d'un sac en plastique. Sa fabrication, en plus d'être très simple, est extrêmement rapide: 1 seconde. Son utilisation commence au moment où il est distribué chez le commerçant et finit chez le particulier. Elle dure 20 minutes en moyenne. Après, le sac est en général jeté. Ce n'est pas pour autant la fin de sa vie.

De sa longue vie, même. Celle-ci peut se prolonger encore 400 ans avant qu'il ne se désagrège.

 

 

Source : www.lefigaro.fr

LE MAROC EN ACTION

Le Maroc interdit formellement la fabrication, l’importation, l’exportation, la commercialisation et l’utilisation des sacs en plastique. La loi a été publiée dans le Bulletin Officiel du 14 décembre 2015, et entrera en vigueur en juillet 2016.

 

La mesure concerne tous les sacs en plastique à l’exception de ceux destinés aux secteurs agricole et industriel ainsi qu’à la collecte des déchets ménagers. Les sacs isothermes et ceux destinés à la congélation et surgélation sont également épargnés.

 

 

Ces sacs devraient, par contre, obéir à des normes de conformité et à un marquage qui devraient être précisés par voie réglementaire.

 

 

Source: www.leconomiste.com

Morocco
Maroc
02/09/2016
Plus de vélos pour moins de pollution à Marrakech

«Pikala Bikes» est une association basée à Marrakech et affiliée à la fondation du même nom siégeant aux Pays-Bas. C’est grâce à une jeune néerlandaise, Cantal Bakker, et deux...

Morocco
Maroc
02/09/2016
Dima Eco : quand des Marocaines transforment les huiles usagées en savon

Chaque année au Maroc, plus de 100 000 tonnes d’huiles neuves sont utilisées. Cela génère quelque 70000 tonnes d’huiles usagées qui risquent de se retrouver dans la nature. Di...

Morocco
Maroc
10/08/2016
Alternative à la « mika » : L’éco chariot, une innovation made in Morocco

Que ce soit dans les supermarchés de proximité ou dans les marchés traditionnels, les Marocains ont de plus en plus tendance à utiliser les chariots pour transporter leurs pro...

Morocco
Maroc
04/08/2016
À 15 ans, il lance un projet de recyclage des E-déchets

Le jeune auto-entrepreneur propose aux particuliers comme aux entreprises et aux institutions publiques la possibilité de recycler leurs « E-déchets » tels que les ordinateurs...