Les zones humides

Définition des zones humides :

La dénomination « zones humides » englobe plusieurs types de milieux naturels. L’eau est le principal élément déterminant pour la vie qui existe dans ces zones. Selon la convention internationale RAMSAR, les zones humides sont des étendues de marais, de fagnes, de tourbières ou d’eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l’eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée, y compris des étendues d’eau marine dont la profondeur à marée basse n’excède pas six mètres.

Des milieux qui avaient mauvaise réputation :

Préserver les zones humides n’a pas toujours été une évidence. Pendant très longtemps, ces milieux ont endossé la mauvaise réputation d’être stériles, insalubres ou dangereux. Un très grand nombre de ces zones a ainsi été systématiquement drainé. Heureusement, ces pratiques d’assèchements ont été ralenties depuis que plusieurs organismes de protection de la nature ont œuvré pour une prise de conscience par rapport aux vraies valeurs des zones humides.

unnamed

Ce que nous apportent les zones humides :

Les zones humides font partie des milieux les plus productifs de notre planète. Elles fournissent des ressources mais aussi des services très importants à la survie et au bien-être de l’Homme.
– Elles ont des fonctions hydrologiques et climatiques car elles régulent le cycle de l’eau, atténuant ainsi les phénomènes extrêmes (crus, sécheresse, érosion;)
– Elles contribuent au maintien et à l’amélioration de la qualité de l’eau en agissant comme un filtre épurateur à travers lequel les nappes phréatiques sont rechargées.
– Elles constituent un réservoir génétique très important pour la recherche scientifique. Plusieurs espèces végétales utilisées en pharmacologie proviennent de zones humides.
– Elles hébergent une biodiversité particulière très variée (végétaux, oiseaux d’eau, mammifères, reptiles, amphibiens, poissons, invertébrés;)
– Elles sont la zone de production de l’aliment de base pour plus de la moitié de l’humanité : le riz.
– Elles ont aussi des valeurs culturelles liées et ont été les zones autour desquelles se sont bâties les premières civilisations humaines.
– Elles ont également une valeur récréative et éducative (pêche, observation de la nature, photographie, randonnées…)
– Elles ont une valeur d’usage ou valeurs socio-économiques puisqu’elles fournissent des ressources biologiques (minérales, végétales, halieutiques, pastorales, agricoles…) aux populations avoisinantes et par extension à toute l’humanité.

zone-humide

État actuel des zones humides dans le monde

Malgré un ralentissement de leur régression depuis le début des années 1990, les zones humides font encore partie des milieux naturels les plus dégradés et les plus menacés. Ce sont les activités humaines (assèchement, perturbation des interconnexions hydrauliques, fragmentation, eutrophisation et comblement, pollutions chimiques et organiques etc.) qui sont à l’origine de cette situation particulièrement préoccupante. Malgré l’engagement des parties contractantes de la convention RAMSAR, les études démontrent que, dans la plupart des régions du monde, les zones humides subissent un déclin continu dans leur superficie et leur qualité. En conséquence, les services écosystémiques qu’elles apportent aux populations sont compromis.

AUTRES DOSSIERS

La biodiversité
La biodiversité

01/08/2016

Gestion des déchets
Gestion des déchets

10/07/2016

Les changements climatiques
Les changements climatiques

01/07/2016

Les énergies renouvelables
Les énergies renouvelables

04/06/2016